Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Magnésium et santé cardiovasculaire

Magnésium et santé cardiovasculaire

Retour
9b coeur
La concentration de magnésium dans le sérum sanguin n’est pas le reflet du magnésium intracellulaire. C’est pourquoi les déficiences sont largement sous-diagnostiquées. De plus, à cause de maladies chroniques, de la prise de médicaments et de la consommation d’aliments raffinés et transformés une partie importante des populations des pays industrialisés sont à risque de déficiences en magnésium. Des déficiences infra-cliniques augmentent le risque de maladies cardiovasculaires.

Les apports quotidiens recommandés en magnésium pour prévenir une franche déficience se situent, pour la plupart des populations, entre 300 et 420 mg par jour. Mais selon certains chercheurs, ils sont loin d’être suffisants pour favoriser une santé optimale et la longévité.

Magnésium, les apports sont insuffisants dans de nombreux pays
Par ailleurs, la consommation alimentaire d’une part importante de la population mondiale ne couvre même pas ces apports quotidiens recommandés. Une étude montre ainsi qu’aux Etats-Unis, c’est le cas de plus de 75 % des femmes. Ces données concordent avec celles provenant de pays du monde entier qui indiquent que les apports en magnésium sont inadéquats. Ainsi, en Allemagne ces apports sont de 200 mg pour les femmes et de 250 mg pour les hommes. En France, 23 % des femmes et 18 % des hommes ont des apports insuffisants en magnésium.

Magnésium, un statut sous influence
De nombreux facteurs nutritionnels peuvent influer sur le statut en magnésium et augmenter les besoins de l’organisme. C’est notamment le cas d’une consommation importante de vitamine D, de phosphore ou de calcium qui en augmente les besoins. Les « soft drinks » constituent ainsi une source importante de phosphore de même que les produits laitiers et, plus particulièrement, les fromages.

De nombreux facteurs peuvent être à l’origine d’une déficience en magnésium. L’insuffisance rénale, la consommation d’alcool, les maladies des intestins ou la prise de diurétiques ou d’autres médicaments en sont quelques exemples.

Une supplémentation en calcium peut conduire à un déficit en magnésium à cause d’une compétition au niveau de leur absorption. Il en est de même, pour d’autres raison, d’une supplémentation avec de fortes doses de vitamine D.

Magnésium, des déficiences infra-cliniques facteurs de risque cardiovasculaires
Les déficiences infra-cliniques en magnésium ne se manifestent pas par des symptômes cliniquement apparents et ne sont donc pas faciles à reconnaitre pour le clinicien. Elles peuvent cependant conduire à l’apparition d’hypertension, d’arythmie, de calcification des artères, d’athérosclérose, d’insuffisance cardiaque ou, encore, d’un risque accru de thrombose. Prévenir ces déficiences infra-cliniques revêt donc une grande importance.

Dinicolantonio JJ et al. . Subclinical magnesium deficiency : a principal driver of cardiovascular disease and a public health crisis. Open Heart 2018 ; 5(1) : e000668.

Article réalisé par Nature Sciences Santé
Voir plus d'articles

Contactez-nous