Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Vitamine D, vitamine C , zinc, echinacée et rhume

Vitamine D, vitamine C , zinc, echinacée et rhume

Retour
7b rhume femme mouchoir

Une revue de la littérature conclut que les données actuelles concernant l’efficacité du zinc, des vitamines Cet D et de l’échinacée sont tellement intéressantes, que l’on devrait recommander de les essayer pour prévenir et traiter un rhume.

Le rhume est une affection bénigne des voies respiratoires, due à un virus, appartenant le plus souvent à la famille des rhinovirus ou des coronavirus. Maintenir le système de défense immunitaire dans un état de santé normal diminue l’incidence des infections et/ou la sévérité des symptômes et leur durée. La prise de nutriments et d’extraits de plantes peut avoir une influence significative sur les composantes et l’efficacité du système immunitaire.

Les vitamines D et C ainsi que le zinc sont indispensables au fonctionnement normal du système immunitaire. En fait, les vitamines Cet D, le zinc et l’échinacée jouent un rôle important pour différents aspects de l’immunité: la barrière physique, l’immunité innée et l’immunité adaptative. Ces trois aspects sont impliqués dans les épisodes de rhume.

L’analyse des données de la littérature montre que la prise régulière de vitamine C (1 à 2 gramme(s) par jour) pourrait réduire la sévérité et la durée des rhumes. Cette réduction serait de 8 % chez l’adulte et de 14 % chez les enfants.

Une supplémentation en zinc raccourcirait la durée de l’infection d’environ 33 %. A condition cependant, de commencer la prise dans les 24 heures après l’apparition des premiers symptômes.

Globalement, la vitamine D semble exercer un effet protecteur contre le rhume. Son efficacité parait plus importante chez les sujets au départ déficients qui ont reçu une supplémentation en vitamine D. La supplémentation en vitamine D doit être commencée au début de l’automne dans l’objectif d’avoir un niveau adéquat en hiver.

L’extrait d’échinacée, quant à lui, semble un traitement complémentaire efficace du rhume. Un traitement prophylactique pendant quatre mois avec un extrait d’échinacée (2400 mg par jour en prévention et 4000 mg par jour pendant l’infection) semble être bénéfique pour prévenir et traiter le rhume.

Rondanelli M et al. Sel-care for common colds: the pivotai raie of vitamin D, vitamin C, zinc and Echinacea in three main interactive clusters (physsical barriers, innate and adaptative immunity) lnvolved during an episode of common cold -practical advice on dosages and on the time to take these nutrients/botanicals in order to prevent or treat common cold. Evidence Based complementary and alternative medicine, 2018.

/var/folders/8t/rnph95wn6w12tw5y7zzf29bc0000gn/T/com.microsoft.Word/Content.MSO/633522D5.tmp

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Nature Sciences Santé ou abonnez-vous au magazine ! 


Article réalisé par Nature Sciences Santé
Voir plus d'articles

Contactez-nous