Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Petits conseils aux ramasseurs de champignons

Petits conseils aux ramasseurs de champignons

Retour
7a

Les beaux jours d’automne vous donnent envie de partir à la cueillette des champignons?
Avant de consommer votre récolte, informez-vous: certains champignons sont d’excellents comestibles, d’autres sont toxiques, voire mortels.

La seule façon d’éviter les intoxications est d’apprendre à reconnaître les espèces comestibles ainsi que les quelques espèces mortelles de nos régions.

  • Le seul moyen de distinguer les champignons toxiques des champignons comestibles est d’avoir des connaissances précises sur les caractères distinc­tifs des différentes espèces. Participer aux activités d’un cercle de mycologie vous permettra, au fil des promenades, des expositions et des séances d’iden­tification, d’acquérir de bonnes connaissances de base au contact de person­nes compétentes. Ne vous fiez pas à la consultation d’un livre: il est illusoire et dangereux de vouloir déterminer un champignon à l’aide de quelques photos.
  • Il ne faut consommer que les champignons que l’on est capable d’identifier avec précision aux différents stades de leur développement.
  • Examiner les champignons un par un: il suffit de quelques exemplaires toxiques égarés dans un panier de comestibles pour entraîner une intoxication.
  • Récolter uniquement des champignons sains, pas trop âgés. Ne pas cueillir d’exemplaires véreux, détrempés ou saisis par le gel: des champignons habituellement comestibles peuvent devenir toxiques une fois vieillis ou gelés (problème de décomposition de la chair du champignon).
  • Utiliser pour la récolte des récipients aérés (paniers). Les champignons sont des aliments très fragiles, facilement contaminés par des bactéries. Ne pas utiliser de sacs en plastique: les champignons s’y altèrent rapidement et deviennent inconsommables.
  • Séparer les champignons non identifiés de ceux à consommer, utiliser des paniers différents. Si l’on ramasse des champignons que l’on ne connaît pas encore, il ne faut pas les couper mais les sortir du sol en entier en tournant, tout en évitant de détruire le mycélium et les présenter à des personnes compétentes (mycologues) qui les identifieront.
  • A la maison, conserver les champignons dans un endroit frais et aéré sans les entasser. Les garder seulement pendant un temps limité.
  • Bien nettoyer les champignons! Enlever éventuellement la peau du chapeau, couper le bas du pied, éventuellement rejeter tout le pied s’il est dur ou coriace (lépiote élevée, faux mousseron...).
  • Les champignons sont en général difficiles à digérer, il est recommandé de les découper finement, de bien les cuire (10 minutes au moins, 30 minutes pour les espèces à ne pas consommer crues) et de bien mâcher, ne jamais manger de grandes quantités.
    Attention: certaines espèces sont comestibles cuites mais sont toxiques quand elles sont consommées crues (morille, amanite rougissante...).
  • Si vous cueillez des champignons comestibles, respectez les autres espèces, même vénéneuses! Elles ont toutes leur rôle à jouer dans la nature.
  • Ne pas cueillir des champignons sur des terrains contaminés comme des friches industrielles: les champignons peuvent aussi être contaminés.
  •  

    L'article vous a plu ? Rendez-vous sur le site du Centre Anti-Poisons pour d'autres articles sur les intoxications ! 

    /var/folders/8t/rnph95wn6w12tw5y7zzf29bc0000gn/T/com.microsoft.Word/Content.MSO/E384843E.tmp

Article réalisé par Centre Anti Poisons
Voir plus d'articles

Contactez-nous