Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > ASTAXANTHINE ET FATIGUE

ASTAXANTHINE ET FATIGUE

Retour
3988

La consommation d’astaxanthine réduirait la fatigue physique et mentale.

L’astaxanthine appartient à la grande famille des caroténoïdes dont elle possède les puissantes propriétés antioxydantes. L’astaxanthine est produite par plusieurs genres d’algues et de planctons. C’est le pigment rouge qui donne leur couleur aux saumons, aux crevettes et aux flamants roses.

Dans l’alimentation de l’homme, l’astaxanthine est apportée par des produits de mer comme les krills, les crevettes, les homards, le cabillaud, le maquereau, le saumon ou d’autres poissons rouges qui se nourrissent d’algues qui en sont riches. Dans le saumon sauvage, on trouve des concentrations d’astaxanthine allant jusqu’à 40 mg/kg. Les saumons d’élevage, quant à eux, reçoivent dans leur alimentation des suppléments d’astaxanthine synthétique et sa concentration atteint dans leur chair 5 mg/kg. Un apport quotidien de 4 mg d’astaxanthine correspond à l’absorption de 100 g de saumon sauvage ou de 400 g de saumon d’élevage.

Plusieurs études sur animaux ont montré que l’astaxanthine agit sur la fatigue musculaire et l’endurance.

Nous sommes exposés au quotidien à de nombreuses sources de fatigue physique et mentale. La fatigue cérébrale apparait lorsque le cerveau est épuisé par à la fois par un surcroit d’informations, un manque de sommeil, un stress intellectuel et des périodes prolongées d’activité cognitive.

Une équipe[1] de chercheurs japonais a conçu une étude clinique en double aveugle contrôlée contre placebo pour évaluer pendant huit semaines les effets de la prise d’astaxanthine sur le stress et la fatigue de la vie quotidienne. Fatigue et stress similaires à ceux éprouvés dans la vie quotidienne ont été provoqués chez les sujets par une batterie de tests de calcul mental en temps limités demandant une intense concentration et par l’utilisation d’une bicyclette ergométrique, pour la fatigue physique.

Trente-neuf sujets en bonne santé ont reçu quotidiennement pendant huit semaines 12 mg d’astaxanthine d’origine naturelle extrait d’une algue et 20 mg de tocotriénols, une forme de vitamine E ou uniquement 20 mg de tocotriénols.

Les résultats montrent, par rapport à la prise des seuls tocotriénols, que la prise d’astaxanthine réduit la perception des symptômes de fatigue physique et mentale. Cela inclut une amélioration de la clarté de pensée, de la concentration, de la motivation et de l’humeur. Le cortisol salivaire, un marqueur biologique du stress a également été diminué par la supplémentation en astaxanthine.

Nous devons préciser que cette étude a été réalisée avec le soutien de la société produisant l’extrait breveté Astareal, une astaxanthine extraite de l’algue Haematococcus pluvialis.

[1] Hongo H et al. Randomized controlled trial of the anti-fatigue effects of astaxanthin on mental and physical loads simulating daily life. Journal of Clinical Therapeutics & Medicines 32.7 (2016): 277-91. (Japanese
L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Nature Sciences Santé ou abonnez-vous au magazine ! 


Article réalisé par Nature Sciences Santé
Voir plus d'articles

Contactez-nous