Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Lissage des cheveux : prudence avec certains produ...

Lissage des cheveux : prudence avec certains produits

Retour
Os5osu0

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) appelle les consommateurs à se montrer prudents lors de l’utilisation de certains produits de lissage des cheveux. Une série d’entre eux pourraient s’avérer toxiques.

Cette recommandation fait suite aux conclusions d’une étude conduite par les experts de l’Afssaps, et qui rapporte la présence de formaldéhyde à des concentrations supérieures à la dose maximale autorisée (0,2%). Or, le formaldéhyde est identifié comme un composé cancérigène.

Utilisés par les coiffeurs professionnels, les produits de lissage capillaire sont également commercialisés sur Internet. Les autorités sanitaires américaines et européennes ont tiré la sonnette d’alarme à plusieurs reprises. L’Afssaps a décidé de conduire sa propre enquête, et a déterminé qu’une dizaine de ces produits, commercialisés en France, présentaient des taux de formaldéhyde compris entre 0,61% et… 5,87%. Beaucoup trop, donc. 

L’Afssaps conseille fermement aux consommateurs de ne pas recourir à ces produits, et demande aux responsables de la mise sur le marché et aux importateurs de cosmétiques de s’assurer du respect de la teneur maximal en formaldéhyde. Et en cas d’irritations oculaires, respiratoires et/ou cutanées à la suite de l’utilisation de l’un de ces produits, il est nécessaire de consulter un médecin.

Remarque : depuis la publication de cet article, l'Afssaps a changé de nom et s'appelle désormais l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANMS). 

Cliquez ici pour accéder au dossier consacré par l'ANSM au lissage de cheveux.

Source: Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (http://ansm.sante.fr) 
publié le : 22/07/2011 , mis à jour le 21/11/2013 


L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de PassionSanté ! 


Article réalisé par PassionSanté.be
Voir plus d'articles

Contactez-nous