Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > La pose et le retrait du stérilet : comment ça se ...

La pose et le retrait du stérilet : comment ça se passe ?

Retour
8gyne
« Vais-je avoir mal ? » Cette question peut tarauder certaines femmes qui souhaitent se faire placer un stérilet. Très efficace, pratique et réversible, ses avantages en font pourtant l’un des contraceptifs les plus utilisés dans le monde. Focus sur deux moments cruciaux : la pose du stérilet et son retrait.

La pose du stérilet

Avant de poser un stérilet, une visite de contrôle s’impose chez le gynécologue ou le médecin traitant. Si la patiente ne présente pas de contre-indications, elle obtient une prescription pour un SIU hormonal ou pour un DIU au cuivre, en fonction de ce qu’elle et le médecin ont estimé être le plus adapté.

Le placement a lieu lors de la 2ème consultation, après avoir vérifié l’absence de grossesse et d’infection génitale. Tout moment du cycle convient pour le stérilet au cuivre. On pose généralement le SIU hormonal jusqu’au 7ème jour des règles, mais ce n’est pas impératif.

La pose du stérilet prend quelques minutes à peine et se fait souvent sans douleur.

Cette perception varie selon la patiente : elle peut éprouver une crampe similaire à celles que causent les règles. Plus rarement, elle peut ressentir un étourdissement et s’évanouir brièvement lors du contact avec le col utérin. Ce phénomène, que l’on nomme malaise vagal, est sans danger. Certains cas particuliers peuvent occasionner une plus grande douleur, spécialement chez les femmes qui n’ont jamais accouché par voie basse . Ce n’est pas une généralité et on peut tout à fait poser un stérilet chez une femme qui n’a jamais eu d’enfant ou qui a subi une césarienne.

Si le placement inquiète la patiente, elle peut en parler avec son médecin qui déterminera les moyens à utiliser pour apaiser la douleur qui pourrait survenir (anesthésie locale, prise de médicaments antidouleur). Il n’est pas recommandé de procéder à une anesthésie générale, geste lourd aux potentiels effets secondaires . Une échographiepermet de confirmer que le stérilet a été correctement inséré.

Que ressent-on après la pose ?

Dans les heures qui suivent, de petits saignements peuvent apparaître, tout comme des contractions et une sensation de gêne dans le bas du ventre. Ces symptômes doivent disparaitre dans les 24 à 48 heures. Des hémorragies ou de fortes douleurs doivent inciter à consulter.

Généralement, une visite de contrôle est prévue dans les 3 mois. La patiente peut ensuite garder le rythme d’un examen annuel en l’absence d’effet indésirable. Un stérilet agit pendant 3 à 5 ans minimum. Bien sûr, on peut envisager son placement pour une durée plus courte et le retirer à tout moment.

Le retrait du stérilet

Ce geste prend moins de temps que le placement. Le médecin tire doucement sur les fils du stérilet avec une pince spéciale. Ceci peut causer une douleur passagère, généralement moindre que celle ressentie lors de la pose.

Si la patiente souhaite conserver ce moyen de contraception, il est possible de mettre un nouveau DIU ou SIU lors de la même consultation.

Article rédigé sous la direction du Dr Marie Mawet

Date de publication : 11-01-2016


L'article vous a plu ? Consultez d'autres articles santé féminine sur Gyn&co et inscrivez-vous gratuitement à leur newsletter 


Article réalisé par Gyn&Co
Voir plus d'articles

Contactez-nous