Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Café, fatigue et sclérose en plaques

Café, fatigue et sclérose en plaques

Retour
9 scleroseenplaques

Chez certaines personnes souffrant de sclérose en plaques, le café pourrait aider à lutter contre la fatigue qu’elles ressentent.

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune, inflammatoire chronique du système nerveux central qui entraîne une détérioration progressive des gaines de myéline associée à des lésions axonales au niveau des neurones et conduit à un handicap fonctionnel. Ces dommages neuronaux sont en grande partie dus à une inflammation et un stress oxydant élevés dans le système nerveux central.

Chez les personnes souffrant de sclérose en plaques des symptômes de fatigues peuvent être présents au cours de la journée et, généralement, depuis des années. Ils sont également beaucoup plus sévères que ceux causés par d’autres maladies. Plus de 70 % des personnes souffrant de sclérose en plaques font état de symptômes de fatigue. Différentes études ont montré que 14 % des patients perçoivent la fatigue comme leur symptôme le plus important et 53 % disent que c’est celui qui les affecte le plus.

L’efficacité de différents traitements pour soulager cette fatigue a été testée sans que des recommandations puissent être définies.

Le café et, plus spécifiquement, la caféine, ont des effets bénéfiques sur différentes maladies neurologiques. De précédentes recherches ont montré des impacts sur la cognition. Le moral général de patients consommant du café était meilleur et leurs niveaux de fatigue moins important.

La connexion entre la caféine et la fatigue liée à la sclérose en plaques n’avait pas été examinée. Une étude a essayé d’évaluer l’effet potentiel du café et de la caféine sur la fatigue et la vie de tous les jours de personnes souffrant de cette maladie.

Cent-vingt quatre personnes présentant une sclérose en plaques ont participé à cette étude. Plus d’un tiers d’entre elles souffraient de sévères symptômes de fatigue, indépendants de l’âge, du type de diagnostic ou de la durée de la maladie.

Un questionnaire a exploré leurs habitudes de consommation de café et de caféine et ses effets bénéfiques ou néfastes sur les symptômes de fatigue.

Les résultats montrent que la consommation de café avait des effets similaires chez les patients, qu’ils souffrent ou non de fatigue. Elle n’avait pas d’impact négatif sur la qualité de leur sommeil et vraiment très peu d’effets secondaires.

Un effet bénéfique de la consommation de café sur la vie de tous les jours a été observé, plus particulièrement chez les personnes avec un score compris entre zéro et quatre sur l’échelle EDSS (Expanded Disability Status Scale) qui permet d’évaluer l’état d’un patient atteint de sclérose en plaques ainsi que son degré de handicap.

Les effets les plus importants de la consommation de café portaient sur une meilleure capacité de concentration, une plus longue durée d’attention et une routine quotidienne mieux structurée.

D’autres études sur un plus grand nombre de personnes devront confirmer ces premiers résultats.

Herdent L et al., The effect of coffee and caffeine consumption on patients with multiple sclerosis-retated fatigue.  Nutrients, 2020, 12, 2262.

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Nature Sciences Santé ou abonnez-vous au magazine ! 

Article réalisé par Nature Sciences Santé
Voir plus d'articles

Contactez-nous