Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Du sport, oui mais pas sans protéger nos articulat...

Du sport, oui mais pas sans protéger nos articulations !

Retour
4 sport couple

Le succès du running et autres activités de fitness est une tendance positive pour notre santé. Cependant, la pratique intensive de sport peut mener à des blessures si vous n’êtes pas encadré correctement. Amis sportifs, on vous donne quelques conseils pour éviter les tendinites, entorses ou crampes et l’apparition d’arthrose précoce.

Quelques règles hygiéno-diététiques permettant de prévenir les blessures sportives

  •  Connaitre ses limites
 Il est important de connaitre son niveau sportif et d’adapter sa pratique afin de ne pas franchir ses limites; il est nécessaire de se fixer des objectifs réalistes.


  • S'échauffer
Privilégiez un échauffement progressif, d’une durée minimale de 10 minutes, permet d’éviter les traumatismes sportifs. Après la séance de sport, l’étirement doit être progressif et non douloureux.


  • Bien s'hydrater
Un geste capital et pas uniquement pour se désaltérer. Évitez la déshydratation en buvant avant, durant et après l’exercice, par petites quantités. L’hydratation aide à maintenir la circulation sanguine dans les fibres musculaires. 

  • Bien choisir son équipement 
Le choix d’un bon équipement permet d’éviter les frictions intempestives pouvant être douloureuses et néfastes mais aussi de s’adapter aux conditions climatiques réduisant les risques de déshydratation ou de refroidissement.

Des plantes qui vous veulent du bien 

Certains composants naturels représentent des alliés inévitables dans la pratique sportive:

  • La curcumine 
La curcumine, issue de la racine de curcuma, possède des propriétés anti-inflammatoires et antidouleur bien connues mais aussi un effet cicatrisant et protecteur sur les cellules musculaires et tendineuses. Elle représente un allié de poids dans la récupération des muscles lésés après l’effort ou suite à un traumatisme. En outre, elle diminue significativement la destruction des cellules des tendons lors d’une inflammation résultant d’un effort intensif. Finalement, la curcumine protège également le cartilage en bloquant sa dégradation et en évitant donc l’apparition d’arthrose précoce.

Pour profiter de ces bienfaits, veillez à privilégier les formules hautement assimilables (=bio-optimisées) car elles sont mieux absorbées par l’organisme et garantissent ainsi la qualité et l’efficacité du produit.

La curcumine possède des propriétés anti-inflammatoires et antidouleur bien connues mais aussi un effet cicatrisant et protecteur sur les cellules musculaires et tendineuses.

  • L’oléorésine de Boswellia serrata 

L’oléorésine de boswellia est bien connue dans les pathologies inflammatoires. Récemment, son efficacité a été démontrée dans les inflammations aigües typiques aux blessures sportives telles que tendinopathies diverses et entorse3. La prise orale d’oléorésine de boswellia permet une diminution rapide de la douleur, une amélioration de la mobilité, une amélioration des symptômes et une réduction considérable d’analgésiques ou d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens sans présenter d’effets secondaires notables.

Aussi en prévention
La prise préventive de curcumine et de boswellia permet une meilleure récupération musculaire et peut être envisagée sans douleurs ou pathologies préalables. Cette association permet de renforcer votre résistance articulaire.

Ecoutez votre corps 

La douleur est inhérente à toute pratique sportive. Qu’elle soit une composante même du sport et de l’effort ou qu’elle survienne à la suite d’une blessure, elle n’est pas anodine et est le meilleur signal envoyé par notre corps destiné à nous tenir en alerte, d’adopter une démarche préventive en vue d’éviter de franchir un seuil de trop. 

Sources: 1. Poylin V. et al. The NF-kappaB inhibitor curcumin blocks sepsis-induced muscle proteolysis. Mediators Inflamm. 2008;2008:317851. Avci G. et al. Curcumin protects against ischemia/reperfusion injury in rat skeletal muscle. Surg Res. 2012;172:e39-46. Thaloor D. et al. Systemic administration of the NF-kappaB inhibitor curcumin stimulates muscle regeneration after traumatic injury. Am J Physiol. 1999;277:C320-C329. 2. Buhrmann C. et al. Curcumin modulates nuclear factorκB (NF-κB)- mediated inflammation in human tenocytes in vitro: role of the phosphatidylinositol 3-kinase/Akt pathway. J Biol Chem. 2011;286:28556-28566. 3. Riva et al. A novel boswellic acids delivery form (Casperome®) in the management of musculoskeletal disorders: a review - European Review for Medical and Pharmacological Sciences 2017; 21: 5258-5263. 4. Franceschi F. et al.. A novel lecithin based delivery form of Boswellic acids (Casperome®) for the management of osteo-muscular pain: a registry study in young rugby players - Eur Rev Med Pharmacol Sci. 2016 Oct; 20(19):4156-4161

Cet article a été réalisé par

Vous l'avez aimé ? Rendez-vous sur leur site !


Article réalisé par Letz be healthy
Voir plus d'articles

Contactez-nous