Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Arthrose : pourquoi certains souffrent plus que d’...

Arthrose : pourquoi certains souffrent plus que d’autres

Retour
Pijn knie 170 400 11

La douleur et l’invalidité en cas d’arthrose sont très variables d’une personne à l’autre, alors que la sévérité de la maladie est similaire. L’élément psychologique est important, notamment dans l’atteinte du genou (gonarthrose).

Une équipe finlandaise (université de Kuopio) a suivi pendant un an des patients avec une arthrose du genou diagnostiquée sur base des symptômes cliniques et des données radiographiques. Une évaluation est intervenue au départ, puis à 3 mois, et enfin à 12 mois. Trois axes ont été examinés.

• la douleur spécifique au genou et ses capacités fonctionnelles
• le fonctionnement physique global et l’état mental
• les facteurs psychologiques : ressources, détresse, peur du mouvement, catastrophisme (crainte du pire)…

Comme l’explique le Journal international de médecine (JIM), il apparaît qu’une humeur neutre ou positive au départ prédit de meilleurs résultats, au cours de l’année de suivi, dans toutes les mesures de la douleur et de la fonction, alors que le catastrophisme (je vais avoir mal, ça va empirer, aucun traitement ne pourra me soulager...) s’accompagne de douleurs plus sévères, et la peur du mouvement d’un moins bon fonctionnement.

« En somme, les facteurs psychologiques ont un impact important chez les personnes souffrant d’arthrose du genou, tant sur la douleur que sur les capacités fonctionnelles », poursuit le JIM. « Une constatation logique, tant l’effet du psychisme sur la douleur est un fait établi. » Ceci suggère qu’une prise en compte de cette dimension psychologique pourrait avoir un effet bénéfique en termes de douleur et de mobilité.

Source: Clinical Rehabilitation (http://cre.sagepub.com
publié le : 30/11/2016 , mis à jour le 29/11/2016

______________________________________________________________________________________________________________

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à lanewsletter de PassionSanté ! 


Article réalisé par PassionSanté.be
Voir plus d'articles

Contactez-nous