Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Cancer colorectal

Cancer colorectal

Retour

Le dépistage peut vous sauver la vie !

 

Côlon

 

Notre tube digestif est composé de plusieurs parties : l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle et le gros intestin. Ce dernier mesure environ 2,5m de long et est constitué de : l’appendice, du côlon et du rectum. 

 

La muqueuse qui recouvre le gros intestin se renouvelle continuellement. De nouvelles cellules viennent remplacer les anciennes afin d’assurer le bon fonctionnement de l’organe. 

 

Cancer du côlon

 

Ce mécanisme de renouvellement cellulaire est sensible aux perturbations. Une surproduction de cellules peut engendrer la formation de proliférations (polypes adénomateux). Au départ, dans 80% des cas, ces polypes sont des tumeurs bénignes. Elles peuvent évoluer sur plusieurs années et devenir cancéreuses. On parle alors de CANCER COLORECTAL. Les tumeurs devenues malignes pourront alors former des métastases qui pourront toucher d’autres organes. 

 

Statistiques

 

Selon la Fondation Registrer du cancer, le cancer colorectal est le 3ème cancer le plus fréquent chez l’homme et le 2ème chez la femme. Il survient, en grande majorité, chez les personnes âgées de 50 ans et plus. 

 

En Belgique, on compte près de 10 000 nouveaux cas par an

 

Suis-je « à risque » ? 

 

Certains facteurs peuvent augmenter la probabilité de développer un cancer colorectal, on les appelle « les facteurs de risque ». 

 

Vous serez donc plus « à risque » de développer un cancer si vous : 

  • avez plus de 50 ans
  • avez des antécédents familiaux ou personnels de cancer colorectal
  • consommez régulièrement et de manière importante de l’alcool, des viandes rouges ou de la charcuterie 
  • n’avez pas une alimentation riche en fibres 
  • ne pratiquez pas d’activité physique de manière régulière
  • êtes en surpoids
  • êtes fumeur 
  • avez une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (Crohn,...)

 

Quelles sont les possibilités de dépistage ? 

 

  • Chez le médecin traitant : Les personnes présentant des facteurs de risque peuvent bénéficier d’un dépistage (à discuter avec le médecin traitant).

 

  • Programme de dépistage général pour la population : En Wallonie et à Bruxelles, un dépistage systématique gratuit est organisé pour les personnes âgées de 50 à 74 ans. Celles-ci reçoivent un courrier les invitant à se rendre chez leur médecin traitant (Wallonie) ou leur pharmacien (Bruxelles) afin de recevoir un test de dépistage gratuit. 

 

Ce test est à réaliser à la maison et à renvoyer au laboratoire (enveloppe affranchie, test gratuit). Ce test va détecter la présence de sang au niveau des selles. 

 

En cas de résultat négatif, un nouveau test est envoyé automatiquement et toujours gratuitement tous les 2 ans. 

 

En cas de résultat positif, un examen complémentaire est recommandé. Il faudra reprendre contact avec le médecin traitant.

 

  • Autotest : Des tests de dépistage du cancer colorectal sont actuellement disponibles dans toutes les pharmacies. Demandez conseil à votre pharmacien.

 

Le cancer colorectal évolue sur plusieurs années. Le dépistage est primordial afin de repérer de potentielles lésions cancéreuses et agir au plus vite pour les traiter. 

 

Plus un cancer colorectal est détecté tôt, plus le taux de guérison est important.

 

Comment me protéger ?

 

Certaines mesures simples peuvent aider à prévenir le cancer du côlon :

 

  • Une activité physique régulière (30 min/jour)
  • Un contrôle du poids (BMI entre 18,5 et 25)
  • Une alimentation saine et variée : éviter les aliments trop salés ou riche en sucres et en graisses, et favoriser les aliments riches en fibres comme les fruits, légumes, légumineuses et graines 
  • Une consommation modérée d’alcool (bière, vin et autres boissons alcoolisées)
  • L’arrêt tabagique 

 

A quoi dois-je être attentif ?

 

  • Certains symptômes doivent attirer votre attention :
  • Une constipation soudaine ou persistante alors que l’alimentation reste identique
  • Une difficulté d’expulsion des selles ou une sensation d’évacuation incomplète
  • Une diarrhée persistante
  • Une augmentation du volume abdominal
  • Des selles sanglantes, striées de sang ou noires
  • Un besoin pressant et continuel de déféquer
  • Des crampes intestinales récurrentes, des gaz ou des ballonnements persistants

 

Ces symptômes peuvent avoir d’autres causes qu’un cancer. Néanmoins, ils doivent être examinés par un médecin. 



Source: SSPF, "Cancer colorectal" brochure 2018 ; Vidéo: Institut national du cancer 

Article réalisé par Easypharm
Voir plus d'articles

Contactez-nous