Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Quelle attitude adopter face à une personne à tend...

Quelle attitude adopter face à une personne à tendance suicidaire ?

Retour
D%c3%a9pression suicide

Chaque année en Belgique, plus de 2.000 personnes se suicident et 20.000 tentent de le faire. Comment se montrer à l'écoute de ceux qui sont en quête de compréhension, de manière explicite ou en taisant leur profond mal-être, et quelle attitude adopter pour les aider ?

Lorsqu'on se trouve en présence d'une personne qui manifeste des pensées suicidaires, il n'est pas évident de savoir comment gérer cette situation. On a peur de mal faire, d'en dire trop ou pas assez. Cela nous confronte directement avec l'idée de la mort, la nôtre et celle de l'autre, avec ses peurs et ses angoisses.

Comme l'explique le Centre de prévention du suicide (Belgique), il n'existe pas de règle applicable dans tous les cas. Chacun réagira en fonction de sa sensibilité, de ses possibilités et de ses limites, mais certaines recommandations générales peuvent néanmoins être avancées.

Ce qu'il faut faire


• Essayer d'écouter ce que la personne suicidaire vit en l'invitant à se confier. 
• Renoncer à vouloir tout comprendre. 
• Prendre toute tentative de suicide au sérieux.
• Encourager la personne à prendre contact avec un aidant spécialisé (psychologue, psychothérapeute, psychiatre, médecin, ou le Centre de prévention du suicide). 
• Se faire aider si l'on se sent démuni, en prenant contact avec un aidant spécialisé (psychologue, psychothérapeute, psychiatre, médecin, ou le Centre de prévention du suicide). 

Ce qu'il ne faut pas faire


• Juger la personne à tendance suicidaire. 
• Lui donner des « recettes de bonheur ». 
• Lui faire la morale. 
• S'engager au-delà de ses possibilités ou donner de fausses espérances. 
• Inciter la personne à vivre par devoir pour ses proches (enfants, conjoint, parents), cela risquerait de la culpabiliser encore davantage. 
• Se laisser enfermer dans le secret,
• Poser un ultimatum ou proférer des menaces.

Informations : Centre de prévention du suicide (www.preventionsuicide.be), avec une écoute téléphonique 24h/24 et 7j/7 au 0800.32.123.

publié le : 10/09/2014 

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à lanewsletter de PassionSanté ! 


Article réalisé par PassionSanté.be
Voir plus d'articles

Contactez-nous