Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Diarrhée en voyage : que pouvez-vous faire ?

Diarrhée en voyage : que pouvez-vous faire ?

Retour
Douleur ventre diarrh%c3%a9e

La diarrhée du voyageur (turista) est un souci fréquent en vacances. Elle est désagréable, mais rarement très grave. Que peut-on faire soi-même ?

Le premier point, c’est la prévention. Il faut faire attention à ce que l’on mange et à ce que l’on boit, tout en respectant une hygiène élémentaire des mains. Ceci réduit considérablement le risque d’infection bactérienne (cause principale de la diarrhée du voyageur). La prise d’antibiotiques à titre préventif (prophylaxie) est toujours déconseillée. Par ailleurs, il est préférable d’arrêter la prise chronique d’IPP (inhibiteurs de la pompe à protons) lors d’un voyage dans un pays tropical. 

Qu’en est-il du traitement ? Voici les recommandations du Centre belge d’information pharmaco-thérapeutique (CBIP).

• La priorité doit être donnée à l’hydratation : il est particulièrement important de compenser la perte hydrique provoquée par la diarrhée.

• Les preuves de l’utilisation thérapeutique des probiotiques sont insuffisantes.

• Diarrhée avec symptôme d’alarme. C’est-à-dire 1°) selles liquides au moins trois fois sur 24 h et 2°) soit fièvre (> 38,5 °C), soit diarrhée mucopurulente, soit diarrhée sanguinolente, soit fortes crampes abdominales. Les antibiotiques peuvent alors être utilisés en auto-traitement, mais juste le temps nécessaire. Il est conseillé d’emporter des antibiotiques lors d’un voyage de plus de deux semaines en Afrique ou en Asie. Deux exceptions appellent à toujours emporter des antibiotiques avec soi, quelle que soit la durée du séjour : un voyage vers le sous-continent indien et les patients appartenant à certains groupes à risque (quelle que soit la destination). Quel antibiotique ? L’azithromycine (1 g en une seule prise chez l’adulte) est le premier choix, en tout cas dans les pays tropicaux, indique le CBIP. Parlez-en avec votre médecin. Si les symptômes ne s’améliorent pas dans les 48 h, il faut faire appel à une aide médicale. On soulignera que le lopéramide (Imodium) est contre-indiqué dans ce type de diarrhée.

• Diarrhée sans symptôme d’alarme. Les antibiotiques n’ont pas leur place. Le lopéramide peut intervenir comme traitement de confort.

Source: CBIP (www.cbip.be/fr/start) 
publié le : 01/07/2018 , mis à jour le 30/06/2018 

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à lanewsletter de PassionSanté ! 


Article réalisé par PassionSanté.be
Voir plus d'articles

Contactez-nous